Internet : quels dangers pour les mineurs ?

L’internet est un réseau informatique mondial qui donne accès à divers sites. Ces derniers sont à la fois utiles, mais aussi très dangereux quand vous ne savez pas y faire. L’internet est d’autant plus dangereux lorsque les mineurs y ont accès sans surveillance. Ils peuvent encourir des risques qui pourraient avoir des conséquences sur leur vie sociale, psychologiques. Parmi ces dangers, il y a entre autres le risque de faire la rencontre des personnes malveillantes.

Le danger de faire de mauvaises rencontres

L’internet à travers les réseaux sociaux, les messageries instantanées et autres sont des moyens rapides de communication. Ils constituent aussi un grand danger pour les mineurs. En effet, c’est une porte qui est grandement ouverte à des personnes dangereuses et mal intentionnées. Un mineur qui dispose d’un compte Facebook ou skype peut donc être exposé à avoir des contacts de personnes inconnues. Il s’agit d’un point expliqué plus amplement sur le site web https://www.pcexpertlemag.fr/.
Ce genre d’amitié pourrait avoir de graves dangers. Bien souvent, les pédophiles se servent d’internet à travers ces sites pour mettre les mineurs en confiance. Par la suite, ils organisent des rencontres physiques qui pourraient détruire la vie du mineur. Celui-ci peut être violé ou obligé à faire des choses malveillantes.

Tomber nez à nez sur des vidéos qui ne sont pas adaptés à son âge

Sur internet, il y a toutes sortes de vidéos qui ne sont pas nécessairement sécurisés en termes de limite d’âge. Lors de la navigation, le mineur peut donc tomber sur l’une de ces vidéos qui montrent des scènes torrides ou qui montrent de graves prouesses physiques.
Il y a aussi le risque que l'enfant rencontre des vidéos sur des conseils en termes de régime qui pourraient être dangereux pour son âge. Un mineur qui n’est pas vraiment mature peut vouloir imiter une scène de vidéo dans laquelle des rappeurs célèbres échangent des insultes vulgaires. Il est donc important que chaque parent prenne les mesures nécessaires comme l’installation d’un « contrôle parental » sur l’ordinateur ou sur le Smartphone utilisé par leurs enfants.